Conclusion

A la question : faut t'il emprisonner pour réinserer ?  Nous répondons  :

Oui, mais seulement dans des conditions favorables, dans le respect de chacun, de manière à offrir à chaque détenu la possibilité de se réinsérer facilement dans la société tout en ayant payé son acte. Mais également de manière à l'empêcher de récidiver. Une bonne réinsertion empêche la récidive. En prison il ne faut pas que le détenu s'abrutisse devant la télévision, il faut que la durée de sa peine soit utile. Mais ce n'est pas qu'un travail à l'interieur, à l'éxterieur aussi il faut suivre l'ex détenu, il ne faut pas le laisser seul, il faut l'accompagné dans sa nouvelle vie, réellement l'aider.

Nous avons chacun donné notre opinion :

Aminata :

Je pense que la prison est un lieu d’incarcération dont les installations et les conditions de vie sont défavorable à la réinsertion des détenus. Mais je sais que les détenus ne sont pas seuls, qu'ils sont suivis par des associations ou par leurs familles, ce qui leur apportent une aide dans leur vie de prisonniers. Certains établissements essayent de rénover, d'améliorer leurs installations et les conditions de vie des détenus en leur proposant du travail même ci parfois cela ne suffi pas. Je trouve qu'il y a donc un manque de participation des établissements, qui entassent les détenus dans les cellules, et qui ne proposent pas assez d'activités.

Théophile :

L'emprisonnement d'une personne jugé coupable permet de protéger la société de personnes dangereuses. Mais, pour moi, cet aspect positif est accompagné d'une multitude de dysfonctionnement qui ne permettent pas une bonne réinsertion. En effet, par exemple, la surpopulation joue énormement sur leurs conditions de vie. Aujourd'hui, trop peu de personnels encadrent les prisonniers, les associations ne peuvent pas rencontrer tous les détenus même si elles le souhaitent, faute de moyen... De plus, quand on sait qu'environ un prisonnier sur deux récidive dans les 5 ans, on conclut que la réinsertion n'est pas assez efficace. Je ne pourrait pas vous dire si il existe de réels moyens pour lutter contre la récidive mais je pense que le bilan actuel des prisons française concernant la surpopulation, le taux de suicides..., devrait alerter l'État sur les conditions de vies infligées.  En ce qui concerne l'emprisonnement, je pense donc que pour tous les détenus, l'objectif numéro un doit être la réinsertion et que l'emprisonnement de nos jours n'est pas souvent une bonne solution.

Thomas :

Je pense que grâce aux niveaux et types d'études proposés, avec une possibilité de formation et d'apprentissage, les détenus peuvent être aidés. Néanmoins, il apparaît dans ces propositions des problèmes car le manque de moyens, d'informations et d'accès pose une limite à ce moyen d'insertion. De plus, de nombreuses issus à la prison sont possibles, pour éviter l'emprisonnement et les conditions de vies imposées. Les détenus rencontrent des difficultés de réinsertion à la sortie car je pense qu'ils ne sont pas assez aidé et suivis dans leur formation. Le travail en prison n'est pas beaucoup proposé aux détenus dangereux, voir jamais, alors je me demande comment peuvent ils changer et se réinsérer si rien ne leur est proposé pour évoluer. Donc, je pense que l'emprisonnement n'est pas une bonne solution.

 

Wendy :

Je pense que l'emprisonnement d'une personne n'est pas la seule ni la meilleure des solutions. Car les conséquences sont nombreuses, aussi bien sur l'état moral ou physique du détenu que sur les répercussions sociales qu'il subit à sa sortie et que subit son éventuel entourage. En effet, ce n'est pas toujours le cas. Mais une grande partie des détenus en France est contrainte de vivre dans des conditions déplorables. Ils vivent quotidiennement avec la peur, l'angoisse... Certains se font agresser verbalement, physiquement, sexuellement, et ne l'oublieront sûrement jamais. Des personnes présumées innocentes vivent les memes conditions qu'un condamné. Personne ne doit subir cela, pas même un criminel ou un délinquant. La surpopulation est un gros problème et il n'est pas normal que des Hommes vivent entassés comme des bêtes. Je pense que ces conditions sont inadmissibles. Malgré que dans certains établissements les conditions soient à peu près correct, que des psychologues et des associations soient présents, que du travail ou des études leurs soient quelques fois proposés, ce n'est pas suffisant car là aussi il y a des dysfonctionnements. Quelqu'un qui a commit un acte grave doit payer son erreur, se repentir, mais pouvoir à la suite se réinsérer sans difficulté, pour ne pas etre tenter de récidiver. Il faut rendre les détenus autonomes, les aider à changer leur comportement. Pourtant, en emprisonnant quelqu'un sa réinsertion s'avère particulièrement difficile. Il faut emprisonner pour réinsérer si les établissements pénitentiaires disposent tous de bonnes conditions sanitaires, si le travail est proposé à tous avec un salaire correct, si les lois sont toutes respectés, et si le problème de surpopulation n'a pas lieu. De plus, à leur sortie les détenus devraient être beaucoup plus aidé dans la société. Il faut que les détenus se sentent accompagnés. Beaucoup d'employeurs refusent d'embaucher des ex détenus alors qu'ils peuvent etre très competents et qualifiés. Il faut changer cette mentalité. La societé joue un role essentiel mais l'ex détenu doit aussi vouloir s'en sortir, et faire en sorte de s'en sortir. Pour moi, le respect des détenus est primordial pour envisager une bonne réinsertion. Enfin, le bracelet électronique me semble etre une meilleure solution que cette privation de liberté, cette coupure de la societé.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site