Introduction

 Avant le XIIIe siècle, la prison n'était qu'un lieu de rétention en l'attente d'un jugement. L'enfermement ne durait que quelques jours ou quelques mois et cette peine n'était qu'un châtiment. A partir du XVIIe siècle, l'enfermement est devenue une méthode pour contrôler les populations pauvres. A cette époque, il n'est pas question de réinsertion et rien n'est prévu pour. Au XIX des débats ont lieux sur les conditions de détentions. En 1791, le premier code pénal est adopté. La prison devient un lieu de punition et d'amendement du condamné par le travail et l'éducation. En 1959, le sursis avec mise à l'épreuve est créé. En 1975, sont créés des centres de détentions orientés vers la réinsertion ainsi que le déveleppoment des peines de substitution. En 1981, la peine de mort est aboli. La réinsertion d'un point de vue historique fut tardive. En effet, ce n'est qu'à partir de 1791 que l'on commence à parler de réinsertion.

 De nos jours, la prison joue un rôle très important au sein de notre société. La prison est un lieu de détention. C'est un établissement clos qui est aménagé pour recevoir des délinquants condamnés à une peine privative de liberté ou des prévenus en instance de jugement. Les détenus sont emprisonner tout d'abord pour « payer » leurs crimes ou délits, en les privant de liberté, pour les amener à réfléchir à leur acte, dans le but de les dissuader de récidiver. Mais cet emprisonnement vise aussi à protéger la société. Les types de prisons en France sont divers, tel que les maisons centrales ( destinées aux personnes condamnées à de longues peines, aux multirécidivistes et aux détenus dangereux ), les maisons d'arrêt, les centres de détention, et les centres pénitentiaire ( établissements mixtes ). Il existe également des établissements pénitentiaires pour mineurs réservés aux jeunes de 13 ans à 18 ans. 

En octobre 2005, la France compte 57163 détenus pour 51144 places, ce qui montre une surpopulation importante dans les établissements pénitentiaires. A Angers, la maison d'arrêt compte plus de 400 détenus pour 242 places.

La préparation à la sortie de prison et la réinsertion du détenu doit commencer dès le début de sa peine. L'administration pénitentiaire doit aider le détenu à se réinsérer dans la société en lui proposant des activités utiles, tel que le travail, les formations et l'enseignement. Cependant, nous pouvons nous demander si les conditions de vie, en outre la surpopulation, l'enfermement, la privation de liberté ainsi que l'éloignement familial peut réellement aider le détenu à se réinserer dans la société. En 2009, 115 suicides en prison ont été dénombrés contre 109 en 2008. L'enfermement est il la meilleure solution pour réinsérer, et la seule? Pour répondre à cette question, dans un premier temps nous verrons quels sont les moyens mis en oeuvres pour une bonne réinsertion des détenus. Puis, nous verrons quels sont les défaillances de la prison.

 

image-prison-1313852696.jpg

                                                                                             www.questmachine.org

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×